En 1 Clic

  • Agenda
  • Newsletter
  • Accès partenaires
  • Données territoriales

Emissions de GES du secteur résidentiel

Les logements émettent des gaz à effet de serre à proportion de leurs modes de chauffage, de cuisson, de chauffage de l’eau chaude sanitaire (ECS) et d’utilisation d’appareils électriques. Ces usages dépendent eux-mêmes des techniques utilisées qui varient généralement selon l’époque de construction des logements. Ainsi, l’énergie la plus utilisée pour le chauffage avant 1975 était le fioul alors qu’après 1975, l’électricité puis le gaz prennent de plus en plus d’importance.

Tous les types de logements sont pris en compte : résidences principales, logements occasionnels, résidences secondaires. En revanche les hébergements temporaires ne sont pas comptabilisés (hôtels, gîtes, etc.).


La méthodologie de calcul des émissions de GES du secteur résidentiel peut se schématiser de la façon suivante :